MELI MELO DROM

Méli Mélo Drom est une pièce de 15 min, avec un groupe d'enfants Roms de Montreuil, qui a été présentée au festival Dansons le Monde et sélectionné par le CND pour participer à la rencontre Danse en Amateur et Répertoire au théâtre l'ESPAL du Mans en 2011.

Sophie Ménissier a choisi, pour cet atelier avec les enfants tsiganes roumains, de travailler avec ce qu’ils connaissent spontanément de leurs traditions. Dès le plus jeune âge, ils savent, et de façon étonnante, comment interpréter les musiques qu’ils entendent. Cela permettait de ne rien briser de leur extraordinaire spontanéité, et de développer ainsi leur aisance exceptionnelle dans le rapport à l’espace, au corps et au groupe. C’était aussi respecter le mode de transmission de ce répertoire, par imitation lors des fêtes familiales. Construire à partir de ce qu’ils proposaient c’était recréer en atelier l’un des atouts de leur culture : savoir actualiser ce qui existe déjà dans une forme établie. Ils prolongent alors le rôle des tsiganes depuis toujours, colportant à leur manière des airs et des danses qui sans eux auraient souvent disparu. 


Enfin, ces enfants se racontent aussi tels qu’ils sont vraiment. Car la question de l’identité tsigane est bien complexe : tout à la fois Rom, Roumains, Français et Européens, qui sont-­-ils vraiment ? Il nous semblait très important de ne pas les propulser dans l’image qui nourrit surtout l’imaginaire des gadje (en langue romani les non-­-tsiganes), mais bien de les reconnecter à ce qu’ils souhaitent montrer d’eux-­-mêmes, et qu’il a fallu patiemment laisser émerger.

Au cours des seéances, très fortes en émotions, leur phénoménale vitalitéa permis d’évoquer leur histoire, leurs coutumes et traditions, pour se connecter à leurs origines et trouver le chemin, ensemble, pas à pas. Au retour de l’école, cartable au dos et tellement semblables à tous les enfants, ils ont élaboré ce tableau chorégraphique, expression typique de l'enfance, de leur énergie si particulière, mais aussi évocation silencieuse de la précarité de leur environnement. Avec la discipline dont ils ont aussi su faire preuve, ils ont appris de nouvelles règles, tout en travaillant sur la revalorisation narcissique de leur identité, pour aller de l’avant, confiants en leurs capacités, au travers d’une expression artistique d’une richesse inestimable, à laquelle le monde doit beaucoup.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now